France Gall, mort de celle qui donnait tout pour la musique

Dimanche, 7 janvier, 2018 - 14:45

Ce dimanche 7 janvier, notre pays perd l’une des chanteuses les plus importantes de la variété française, France Gall. Celle qui a été la muse de Serge Gainsbourg puis l’interprète de nombreux tubes, avec son époux Michel Berger, est décédée à l’âge de 70 ans.

 

Repérée dès l’adolescence avec son tube « Sacré Charlemagne », elle connaît le succès dès 1965 en remportant l’Eurovision avec « Poupée de cire, poupée de son » de Serge Gainsbourg. Sa rencontre avec Michel Berger, en 1973, marque le tournant de sa carrière et l’avènement de ses plus grands tubes comme Musique, Viens je t’emmène, Besoin d’amour, Il jouait du piano debout, Tout pour la musique, Résiste, Diego, Evidemment...

 

Frédéric Masquelier, maire de Saint-Raphaël, souligne que la disparition de France Gall est « celle d’une des principales interprètes de la variété française, d’une amoureuse du Var, d’une chanteuse de talent mais également d’une personne engagée en Afrique comme le montre son album Babacar et son action SOS Ethiopie.  Ses tubes ont su traverser le temps et créer des liens entre les générations ».

WEBCAMS

RECHERCHE

MAGAZINE

CONNEXION

Mentions Légales

Le site internet "ville-saintraphael.fr" est géré par le service Communication de la Ville de Saint-Raphaël.

L'animation éditoriale et les mises à jour du site sont assurées par le Webmaster du service Communication en liaison avec l'ensemble des directions de la Ville.

Ce site web est la troisième version du site de la ville réalisée par Net Invaders avec la collaboration de Grapho.

Cliquez ici pour lire les mentions légales